fbpx
OSBD

OSBD

*

OSBD

Comment transformer une accusation en communication bienveillante :

Exemple A : « Alors Laurent, je vois que tu fais toujours ton possible pour échapper aux réunions ! Tu prends décidément ce projet par dessus là jambe !  Ce n’est pas professionnel !  Je veux que tu t’impliques vraiment maintenant, et que tu assistes à la réunion »

Exemple B : «Il y a ton linge sale qui traîne partout depuis des plombes t’es dégoutant !”

Exemple C : “Je n’en peux plus de toi”

 

Déroulé du processus… 🙂

OSBD :
Observation
Sentiments
Besoins
Demande

*

1. Observation

Sophrologue Guérande Mesquer Montessori Marion Guillet

Exemple A : J’ai envoyé une invitation pour la prochaine réunion de projet, à tous les membres de l’équipe et j’ai vu que tu as refusé cette invitation.

Exemple B : Il y a une de tes chaussette sur le canapé et l’autre sur le fauteuil depuis 3 jours.

Exemple C : “Je n’ai pas d’énergie pour discuter”

*

2. Sentiments

Sophrologue Guérande Mesquer Montessori Marion Guillet

Sophrologue Guérande Mesquer Montessori Marion Guillet

Exemple A : Je suis déçu et inquiet car les apports que tu fais en réunion sont précieux pour l’avancée du projet…

Exemple B : Je me sens en colère et en même temps triste…

Exemple C : Je me sens épuisée et mal à l’aise.

*

3. Besoins

Sophrologue Guérande Mesquer Montessori Marion Guillet

Liste à télécharger sur POUR PENSER 

Exemple A : …et j’ai besoin d’être rassuré que ce projet aboutisse au résultat attendu par le client, dans le respect des délais.

Exemple B : Parce que j’aspire à de l’ordre et de l’harmonie… Au partage des tâches, à la coopération, au respect de mes limites…

Exemple C : J’ai besoin de me reposer.

*

4. Demande

Montessori Communication Bienveillante Sophrologie Guérande Mesquer Montessori Marion Guillet
Carte à télécharger sur POUR PENSER 

Sophrologue Guérande Mesquer Montessori Marion Guillet

Demande à soi :

Exemple A : Que puis-je mettre en place pour me sentir rassuré par rapport à ce projet ? Comment pourrais-je faire une prochaine fois pour ne pas revivre cette situation?

Exemple B : Avant de rentrer à la maison je prendrais le temps d’aller me promener dans un endroit qui nourrira mon besoin d’ordre et d’harmonie. Peut-être pourrais-je mettre un panier de linge sale dans le salon?

Exemple C : Je vais aller me reposer maintenant ou prévoir de me reposer à un autre moment et m’y tenir.

Demande à l’autre :

Exemple A : Pourrais-tu me dire ce qui t’empêche de participer à la réunion ?

Exemple B : Qu’est ce que ça te fait quand je dis ça ?

Exemple C : J’aimerai que nous discutions plus tard, quand je serais reposé et que nous aurons tous les deux la disponibilité pour ça. Comment c’est pour toi ? Es tu ok avec ça ?

*

Exemple A :

En langage « courant », cela pourrait donner :
« Alors Laurent, je vois que tu fais toujours ton possible pour échapper aux réunions ! Tu prends décidément ce projet par dessus là jambe !  Ce n’est pas professionnel !  Je veux que tu t’impliques vraiment maintenant, et que tu assistes à la réunion »

En langage CNV, cela pourrait donner :
« J’ai envoyé une invitation pour la prochaine réunion de projet, à tous les membres de l’équipe et j’ai vu que tu as refusé cette invitation. Je suis déçu et inquiet car les apports que tu fais en réunion sont précieux pour l’avancée du projet, et j’ai besoin d’être rassuré que ce projet aboutisse au résultat attendu par le client, dans le respect des délais. Pourrais-tu me dire ce qui t’empêche de participer à la réunion ? »

Extrait de “Communiquer Vrai”

*

Exemple B :

En langage « courant », cela pourrait donner :
«Il y a ton linge sale qui traîne partout depuis des plombes t’es dégouttant !»

En langage CNV, cela pourrait donner :

Il y a une de tes chaussette sur le canapé et l’autre sur le fauteuil depuis 3 jours et là en y pensant je me sens en colère et en même temps triste parce que j’aspire à vivre dans l’ordre et l’harmonie… Qu’est ce que ça te fait quand je dis ça ?

Extrait de “Émotions : Enquête et mode d’emploi”.

Exemple C :

En langage « courant », cela pourrait donner :
«Je n’en peux plus de toi!»

En langage CNV, cela pourrait donner :

“Je suis épuisée et j’aimerai que l’on prenne le temps de discuter de certains points ensemble. Est ce que c’est ok pour toi que l’on se cale un moment ensemble une fois que je serais reposé et que tu seras disponible ?”

*

Et pour + d’outils :

Sophrologue Guérande Mesquer Montessori Marion Guillet


Doula Morbihan