fbpx
Le tabac

Le tabac

Le tabac…

Soupir triste.

C’est le cœur un peu lourd que je prends ma plume virtuelle today…

” J’ai envie de préparer mon corps, mon coeur et mon esprit à accueillir la vie. “

Je me sens… Dépassée, écœurée, désenchantée. Et puis d’autre mots en “ée” qui me serrent la gorge. Qui m’humidifient les yeux. Qui me font me sentir petite et las… 

Je le savais. 

Quand j’étais à l’école primaire nous avions eu une journée de sensibilisation. Je me souviens tellement bien de ce dessin animé où tous ces gens avec des boulets accrochés aux pieds comme des prisonniers en extérieur. Ça avait l’air tellement lourd et ch*ant comme poids à vivre au quotidien…

Au collège à Nouméa j’étais celle qui tyrannisait ses copines fumeuses (enfin j’imagine parce qu’elles se cachaient de moi pour le faire). Je tenais un discours violent je crois, envers les fumeuses et fumeurs.

Puis ma famille à éclaté d’un bout à l’autre de la planète. Je me retrouve en centre ville de Nantes le coeur brisé. Au soirée ce n’est plus le zouk qui est dansé. Je tente de faire danser mes nouveaux ami.e.s Nantais mais je suis souvent seule sur la piste assez rapidement, et j’ai envie de connexion avec elles et eux ! Alors je glisse doucement dans leur distraction première : “Pétard-canapé”.

Soupir…. 

Je démarre alors une relation intense avec cette plante. Assurant que jamais je ne serais addict, n’apprenant même pas à rouler moi même. Pendant des années.

Aujourd’hui ça fait 4 mois que c’est fini. Enfaite ça faisait 8 ans que j’étais dedans.

J’ai envie de préparer mon corps, mon coeur et mon esprit à accueillir la vie. 

J’ai envie d’offrir aux enfants de ce monde un modèle “d’humaine” qui aime sa propre compagnie sans artifice. Qui célèbre la Vie en prenant soin de son corps, de son coeur et de son esprit.

Alors aujourd’hui c’est moi avec moi. Quand on est soutenu par tout son entourage cette aventure devient source de motivation et de célébration. 

Mais quand l’entourage devient la tentation. Chaque jour est un challenge.

Chaque journée est l’occasion de danser avec le chaos.

Journal intime d’une Doula.

Danseuse du chaos.

Nous y voilà.

C’est pas facile.
C’est très simple.
Mais pas facile.

Ce journal est ma safe place. Je m’y sens en sécurité pour me déposer. Il nourrit mon envie de transmission par le témoignage. Il m’aide à acter et à m’engager envers moi même.

Je vais tenir bon. Parce que prendre soin de moi, de mon corps, de mon coeur et de mon esprit est devenu ma priorité. Parce que j’ai trouvé la plus belle des raisons pour m’accrocher. 

Parceque si chaque jour à son lot de peine il apporte aussi de l’espoir et je peux le dire de la fierté.

Ça me demande de cultiver mon amour pour moi même au quotidien. Et p*tain que c’est difficile parfois… Mais ce n’est plus une option.

C’est ma destination et mon voyage à la fois.

Réussir à m’aimer.

Chaque jour.

Petit pas par petit pas.

“Y a des jours sans et des jours avec.
Et les jours sans… Faut faire avec !”

*
🌠Par ici la suite…🤫